Port de Bonneuil et activités portuaires

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

Saint-Maur accueille sur son territoire un « port urbain » (quartier de Saint-Maur-Créteil) et est bordée (au sud des quartiers de La Pie et des Mûriers) par le port de Bonneuil-sur-Marne (une plate-forme multimodale sur la rive gauche de la Marne). Ces deux ports sont gérés par « HAROPA Ports de Paris » (et plus précisément par l’agence Seine-Amont du « Port autonome de Paris »).

Du fait de cette proximité et de ses impacts possibles, Saint-Maur est régulièrement concernée par des enquêtes publiques (ou consultations par mise à disposition du public) sur des projets portuaires. Vous les trouverez dans cette rubrique, classées par thème et par périmètre, depuis 2012.

Enjeux stratégiques à l’échelle de Ports de Paris

Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous : 

Aménagements spécifiques à l’échelle du port de Bonneuil (et/ou du port de Saint-Maur)

Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous : 

ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement) dans le port de Bonneuil

En raison de leurs activités, les ICPE* sont soumises à une procédure d’autorisation (ou d’enregistrement ou de déclaration) préalable. Figurent ici (depuis 2012) les enquêtes et consultations publiques à ce sujet, par ordre chronologique inversé (de la plus récente en haut à la plus ancienne en bas).

Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous : 

*ICPE : Au titre de l’article L 511-1 alinéa 1 du code de l’environnement, sont soumis aux dispositions relatives aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement, « les usines, ateliers, dépôts, chantiers et, d'une manière générale, les installations exploitées ou détenues par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peuvent présenter des dangers ou des inconvénients soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé, la sécurité, la salubrité publiques, soit pour l'agriculture, soit pour la protection de la nature, de l'environnement et des paysages, soit pour l'utilisation rationnelle de l'énergie, soit pour la conservation des sites et des monuments ainsi que des éléments du patrimoine archéologique ».

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?