Dragages portuaires 2012-2022 : autorisation préalable (enquête publique 2012)

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

Chaque année, Ports de Paris extrait ou déplace entre 30 000 et 50 000 m3 de sédiments sur l’ensemble de ses 70 sites. Ces dragages d’entretien sont nécessaires pour enlever les sédiments qui s’accumulent dans les espaces portuaires et risquent d’entraver la navigation et les activités.

Ils contribuent aussi à améliorer la qualité des masses d’eau en retirant du milieu naturel des sédiments éventuellement pollués. L’extraction est réalisée par des moyens fluviaux. Leur élimination ou leur réutilisation est déterminée en fonction de leur qualité et leur innocuité. 

Depuis janvier 2012, les opérations de dragage d’entretien sont soumises à autorisation « Loi sur l’eau » et doivent être menées dans le cadre d’un plan de gestion établi à l’échelle d’une « unité hydrographique cohérente ». Ports de Paris a élaboré son plan et sollicité une autorisation décennale. Les interventions sont ensuite programmées annuellement, en fonction des besoins établis après relevés techniques. 

L’impact sur Saint-Maur et l’enquête publique

Saint-Maur était concernée par les prévisions relatives au port urbain de Saint-Maur (quartier de Saint-Maur-Créteil) et à la plateforme portuaire de Bonneuil (face à La Pie et aux Mûriers).

L’enquête publique a eu lieu du 26 mars au 13 avril 2012 (dans 41 communes d’Ile-de-France). Elle portait sur la gestion des opérations de dragage et la gestion des sédiments.

En mairie de Saint-Maur, le public a pu consulter le dossier et émettre un avis sur le registre d’enquête. Les permanences du commissaire enquêteur se tenaient, notamment, à Bonneuil. Le dossier d’enquête était consultable en ligne.

Etat d’avancement du projet 

  • Le Conseil municipal de Saint-Maur a émis un avis le 05 avril 2012.
  • L’arrêté interpréfectoral autorisant les dragages a été pris le 30 novembre 2012 pour une durée de 10 ans.
Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?