COMMUNIQUE : L'Etat délivre un ordre de réquisition

14 sept.

Collectivité

14 sept. 2018

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

pour l'accueil de migrants pendant un mois au Centre sportif Gilbert Noël. La Ville de Saint-Maur prend acte et demande des garanties.

Après Nogent, Vincennes et Cachan, la préfecture du Val-de-Marne a adressé un ordre de réquisition à la Ville de Saint-Maur pour l'accueil, pour une durée d'un mois, d’un groupe d’un maximum de cent migrants au centre sportif Gilbert Noël, situé avenue Didier. L'Etat a confié à l'association Aurore la prise en charge de la logistique, du gardiennage et de l'organisation de cet accueil, du 20 septembre au 21 octobre 2018. 
Conformément à la loi de sécurité intérieure de 2003 et à l’article L.2215-1 du code général des collectivités locales, cet ordre de réquisition s’impose à la commune. 
Sylvain Berrios, Maire de Saint-Maur, a indiqué qu’il ne commenterait pas la décision préfectorale. Il observe néanmoins que la politique gouvernementale vise à déplacer des demandeurs d’asile, chaque mois, en catimini, par voie de réquisition, sans qu’aucune solution globale soit envisagée. 
Par ailleurs, cette décision a des effets en cascade et mobilise le service public municipal dans des délais très courts. En effet, l’ordre de réquisition prive près de 2 500 élèves des écoles élémentaires de la Ville, du collège Camille-Pissarro, des lycées Condorcet et D'Arsonval de sport-école et d'Education physique et sportive. Il en va de même pour le millier de pratiquants sportifs qui utilisent chaque jour cet équipement municipal.
Sylvain Berrios regrette une nouvelle fois que des décisions unilatérales de l'Etat doivent être assumées par les communes. 
La Ville va devoir examiner, avec l’Education Nationale, s’il existe des possibilités de relocalisation, notamment pour les activités comptant pour l’examen du bac. Des contacts seront pris avec les clubs sportifs, pour chercher des solutions temporaires, si elles existent. 
La Ville a demandé rendez-vous à l’association Aurore, qui organisera l’accueil dans le gymnase, et sollicite un point quotidien de la situation. Sylvain Berrios se rendra sur place pour veiller au respect des engagements de l’Etat, notamment en ce qui concerne les dates d’occupation du gymnase. 
Enfin, la Ville a demandé aux services de l'Etat de veiller à ce que la sécurité soit assurée aux abords immédiats du centre sportif pendant toute la durée d'accueil, notamment par un renfort des patrouilles de police nationale. Le Maire mobilisera également la police municipale. 
Le centre sportif Gilbert Noël sera très prochainement détruit, avant la livraison d'un nouvel équipement sur le site de la ZAC des Facultés.