Saint-Maur obtient des engagements d’Eiffage

04 sept.

Cadre de vie

06 oct. 2017

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

Réduire considérablement l’impact environnemental de l’usine d’enrobage de Bonneuil et les nuisances liées au chantier de la future gare (...)

Réduire considérablement l’impact environnemental de l’usine d’enrobage de Bonneuil et les nuisances liées au chantier de la future gare Saint-Maur-Créteil du Grand Paris… Ces exigences ont, à plusieurs reprises, été revendiquées par la Ville. Aujourd’hui, Eiffage s’y engage dans une charte.

Le 22 août dernier, Sylvain Berrios, maire de Saint-Maur a reçu à l’Hôtel de Ville le président d’Eiffage Benoît de Ruffray pour la signature d’une charte de développement durable et de responsabilité sociétale, dans laquelle l’entreprise de travaux publics prend de sérieux engagements, concertés avec la Ville.  

Des engagements concernant l'activité de l'usine d'enrobage

D’abord concernant l’activité industrielle de l’usine d’enrobage, installée sur le Port autonome de Bonneuil-sur-Marne. Pour limiter les pollutions, Eiffage garantit qu’elle stoppera l’utilisation du lignite et le remplacera par des combustibles moins émetteurs. L’usine plafonnera par ailleurs sa production d’enrobé à 250 000 tonnes par an, alors qu’elle est en capacité d’en produire un million. La société s’engage aussi à masquer la vue du site industriel situé en face de certaines zones de Saint-Maur et à réduire significativement l’effet de pollution visuelle ressenti par les Saint-Mauriens. Avec cette charte, la Ville obtient ainsi des réponses concrètes d’Eiffage quant à l’activité de cette usine, qui a depuis toujours suscité de vives oppositions à Saint-Maur.

Enfin, la Ville a, de longue date, sollicité la réalisation d’une étude des pollutions sur le site du port de Bonneuil. Eiffage s’engage, à ses côtés, à ce que la démarche soit enclenchée pour que des résultats soient publiés en 2018. 

Des garanties concernant le chantier de la gare

Eiffage a également pris d’importants engagements pour limiter l’impact des travaux de la gare Saint-Maur-Créteil. L’entreprise s’est en effet vu attribuer au printemps la construction de la future gare de la ligne 15 sud. Dans le cadre de ce chantier, Sylvain Berrios souhaitait la modification des trajets des camions qui retirent les matériaux excavés. Ce sera chose faite. Eiffage assure que les itinéraires alternatifs seront systématiquement privilégiés. Autre garantie pour la Ville : le recours à la sous-traitance locale pour les travaux. Le maire de Saint-Maur réclamait en effet que des entreprises saint-mauriennes travaillent sur le projet de la gare du Grand Paris. La société s’engage à étudier les candidatures de jeunes et de publics défavorisés de Saint-Maur en recherche de formations qualifiantes.
Enfin, pour informer au mieux les riverains sur l'avancement du chantier, notamment sur les éventuelles conséquences en termes de trafic, Eiffage mettra prochainement en ligne un site internet dédié.