Sylvain Berrios demande à nouveau à la Société du Grand Paris de respecter ses obligations

01 févr.

Cadre de vie

15 févr. 2018

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

Chantier du Grand Paris Express : Sylvain Berrios demande à nouveau à la Société du Grand Paris de respecter ses obligations.

Mercredi 31 janvier, la Ville de Saint-Maur a été avertie en milieu d’après-midi qu’un convoi exceptionnel traverserait la commune après 23h, et un second ce jour, jeudi 1er février, dans le cadre des travaux engagés par la Société du Grand Paris sur la gare de Champigny. Les convois exceptionnels devant emprunter la RD86 du Pont de Créteil à Joinville circulant à une heure tardive et engendrant des perturbations de circulation ont donc été annoncés quelques heures auparavant, sans que les services municipaux aient le temps d’informer les riverains et de mobiliser la police municipale pour réguler la circulation. Il est regrettable que, dès le début du chantier, la Société du Grand Paris ne respecte pas ses engagements en matière d’information des communes, de limitation des nuisances pour les riverains, et de sécurité. Pour Sylvain Berrios, « la Société du Grand Paris a pris des engagements en matière de sécurité et d’information des riverains, elle doit les tenir ».

Par ailleurs, la Ville de Saint-Maur demeure très attentive aux conditions de sécurité sur la rue du Pont-de-Créteil, déjà affectée par de nombreux accidents. En 2015, le département avait accédé aux demandes réitérées de la Ville d’implanter un passage piéton protégé pour sécuriser la traversée entre le quartier des Rives de la Marne et le groupe scolaire des Chalets. Suite au lancement des travaux de la Société du Grand Paris sur la gare de Saint-Maur-Créteil, Sylvain Berrios, maire de Saint-Maur, a cette fois sollicité des mesures d’urgence pour sécuriser la traversée de la rue du Pont-de-Créteil sous le pont du RER A, les piétons vers et en provenance de la gare RER continuant de longer le chantier au risque de se faire renverser. Compte tenu de la circulation prévisible de nombreux camions pour accéder au chantier, il est indispensable que la sécurité des piétons soit garantie.

Sylvain Berrios rappelle par ailleurs qu’il a récemment saisi le préfet pour alerter sur les risques encourus du fait de la circulation dense de poids-lourds sur les voies départementales traversant la commune (notamment du pont de Champigny vers le pont de Bonneuil et du pont de Créteil vers Joinville), voies prévues pour absorber la circulation communale et non pour accueillir un trafic élevé de poids-lourds. Pour Sylvain Berrios : « La traversée de ces poids-lourds de gabarit très supérieur à ce que peut supporter la voirie, souvent à vitesse élevée, fait courir des risques aux usagers fragiles, piétons, familles avec poussettes et personnes âgées. L’accident mortel survenu début janvier, sur une route départementale traversant la commune, ne doit jamais se reproduire ».