Travaux d'Orly : survols de Saint-Maur

12 juin

Autres événements

12 juil. 2019

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

Le sud-est de Saint-Maur sera survolé du 28 juillet au 2 décembre 2019 à une cadence soutenue. Retrouvez ici toute l'information.

Quels travaux à Orly du 28 juillet au 2 décembre ? 

ADP - Plaquette Travaux Orly Hd

Lettre ADP Travaux Piste 3

Interview : Régis Lacote, directeur de l'aéroport Paris-Orly 

« Pendant les travaux de reconstruction de la piste 3, Saint‑Maur sera survolée, avant retour complet à la normale »

Du 28 juillet au 2 décembre, le Groupe ADP fermera la piste 3 de l’aéroport Paris-Orly pour une reconstruction complète de cette dernière. Ce chantier d’envergure aura pour conséquence un survol intensif du sud-est de Saint-Maur jusqu’à la fin des travaux. Les explications de Régis Lacote, directeur de l’aéroport.
Saint-Maur Infos : Pouvez-vous nous expliciter les travaux qui seront réalisés sur la piste 3 d’Orly ?
Régis Lacote : Il s’agit d’un important chantier qui consiste à reconstruire une grande partie de la chaussée aéronautique de la piste 3. Cette structure de chaussée, qui a été construite en 1947 puis allongée en 1959, présente des dégradations de la couche supérieure de la piste dite couche de roulement et un battement des dalles en béton entre elles. Sans parler de danger, il y a urgence à réaliser ces travaux sans plus attendre.

SMI : Peut-on parler de chantier exceptionnel ?
R.L. : Au cours de ma carrière, j’ai eu la responsabilité des pistes de l’aéroport Paris Charles de Gaulle pendant sept ans et je peux vous assurer qu’il est extrêmement rare de décider la reconstruction d’une piste. Une structure de chaussée a une durée de vie d’environ 50 à 60 ans et, pour la piste 3, nous sommes allés bien au-delà. Il se passera de l’ordre d’une dizaine d’années avant que l’on relance une importante opération de maintenance sur cette piste et ce ne sera pas comparable avec les travaux effectués cette année.

SMI : Quelles seront les conséquences directes pour la ville de Saint-Maur ?
R.L. : Pendant toute la durée du chantier, nous n’exploiterons qu’une seule piste au lieu de deux pour la totalité du trafic aérien. En conséquence, la ville de Saint-Maur, habituellement pas ou peu survolée, va l’être pendant une durée de quatre mois. Néanmoins, la commune est située suffisamment loin de l’aéroport pour n’être concernée que par une seule configuration de vol, les atterrissages par vent d’Ouest. Ce qui signifie, qu’en fonction du vent, elle sera plus ou moins impactée et ne sera donc pas dans une situation de survols systématiques. Ce sont les quartiers sud-est de la ville qui seront survolés avec très peu de dispersions latérales ou verticales puisqu’à l’atterrissage les avions sont guidés par des équipements installés autour de la piste et suivent donc une trajectoire très précise jusqu’au sol. En raison de ces travaux d’envergure, le programme de vol a été revu à la baisse et sera limité à un maximum de 640 mouvements soit en moyenne 320 décollages et 320 atterrissages par jour en août et 680 mouvements par jour de septembre à décembre. Habituellement, nous pouvons constater jusqu’à 775 mouvements par jour en septembre.

SMI : La ville, qui ne s’est pas opposée à ces travaux indispensables à l’activité et à la sécurité des opérations aériennes de l’aéroport d’Orly, a néanmoins réclamé au groupe ADP un certain nombre de garanties le temps des travaux : un respect absolu du couvre-feu de 23h30 à 6h, l’information transparente des riverains, l’installation de capteurs de bruit dans les quartiers survolés, des visites de chantiers… Ces demandes seront-elles effectives ?
R.L. : Oui, il y aura une stricte application du couvre-feu pendant la durée du chantier. La Direction Générale de l’Aviation Civile est la seule à pouvoir attribuer une dérogation au couvre-feu à titre exceptionnel. Les riverains peuvent consulter le site entrevoisins.org, qui diffusera toutes les informations concernant le trafic aérien, attendu et réalisé, l’avancement des travaux et la tenue des délais. Il donne également accès à un outil intitulé Vitrail qui permet de suivre la trajectoire des avions. D’autre part, nous avons fait distribuer en mai une lettre d'information dans les boîtes aux lettres des habitants. Enfin, nous travaillons actuellement avec les services techniques de la Ville pour définir le lieu d’implantation d’une station de mesure de bruit, dont les données seront accessibles via Vitrail et sur l’organisation des visites de chantier, qui seront bien évidemment très encadrées. 

SMI : La fin des travaux est prévue le 2 décembre 2019. Pouvez-vous confirmer cette échéance, et un retour complet à la normale pour les Saint‑Mauriens ?
R.L. : Nous avons mis en place d’importants moyens avec plus de 700 salariés qui se succéderont 24h/24 pour tenir les délais. Et, il est certain, qu’à l’issue des travaux, ce sera un retour complet à la normale pour tous les Saint-Mauriens. 

Les explications d'ADP et de la DGAC

Retrouvez la réunion publique du 3 juin en vidéo : 

Vos contacts pendant la période des travaux

Les outils de suivi du trafic aérien 

Le logiciel Vitrail (pour "Visualisation des Trajectoires des Avions et des Informations en Ligne) est à votre disposition. Ce logiciel permet de visualiser, dans un délai de sécurité de 30 minutes, tous les vols au départ et à l'arrivée des aéroports de Roissy, Orly et Le Bourget. Seuls les vols "noirs" ne sont pas renseignés : les vols militaires, sanitaires ou privés, vers d'autres aéroports franciliens. Cliquez ici pour accéder au logiciel. 

Le groupe ADP a mis en ligne un guide explicatif pour utiliser Vitrail. Cliquez ici pour le télécharger et/ou l'imprimer.

Pendant et après les travaux la vigilance reste de mise. Une réclamation est adressée par la Ville à ADP chaque fois que des survols exceptionnels ne sont pas annoncés. En savoir plus : cliquez ici.

Vous souhaitez visiter l’aéroport d’Orly ?

Visites individuelles, dès 8 ans, sur réservation :

  • mercredis 17, 24 et 31 juillet à 14h
  • mercredis 7, 14 et 28 août à 14h
  • jeudi 22 août à 14h

Maison de l’Environnement : 01 49 75 90 70

Garanties de retour à la normale : un vœu adopté à l’unanimité en conseil municipal 

Lors du Conseil municipal du 4 juillet 2019, Sylvain Berrios, maire de Saint-Maur, a présenté au Conseil municipal un vœu relatif aux travaux de l'aéroport d'Orly et aux mesures de nature à préserver le cadre de vie saint-maurien face aux risques de nuisances aériennes. 

Ce vœu a été adopté à l'unanimité, pour en savoir plus, cliquez ici.

Dans son interview accordée à Saint-Maur infos, Régis Lacote, directeur de l'aéroport de Paris-Orly a assuré : 

Nous avons mis en place d’importants moyens avec plus de 700 salariés qui se succéderont 24h/24 pour tenir les délais. Et, il est certain, qu’à l’issue des travaux, ce sera un retour complet à la normale pour tous les Saint-Mauriens.

Pendant et après les travaux la vigilance reste de mise. Une réclamation est adressée par la Ville à ADP chaque fois que des survols exceptionnels ne sont pas annoncés. En savoir plus : cliquez ici.

Vous souhaitez soutenir l'action vigilance de la Ville :

La Ville de Saint-Maur exige : 

  • Le strict respect des horaires du couvre-feu, fixé par décret de 23h30 à 6h, 
  • La mise en place de capteurs de bruit à Saint-Maur, dans un périmètre élargi, afin de mesurer les nuisances sonores effectivement supportées par les riverains. 

Le 16 février 2019, Sylvain Berrios et les élus de Saint-Maur, ainsi que de nombreux élus des villes voisines, l'Association de Défense des Riverains de l'Aéroport Paris Orly, se sont mobilisés pour dire NON À L'AUGMENTATION DES NUISANCES AÉRIENNES de cet aéroport situé en zone urbaine dense. 
Un rapport de Bruitparif a révélé l'impact sur la santé des habitants survolés régulièrement. Alors que la loi PACTE prévoit la privatisation d'ADP, nous devons nous mobiliser pour exiger que soient intégrées dans la loi : 

  • l'extension du couvre-feu de 22h30 à 7h 
  • la limitation stricte à 200 000 mouvements annuels à Orly 
  • des sanctions accrues en cas de non-respect des couloirs aériens
  • la mise à l'étude de l'exploitation de l'aéroport de Vatry pour absorber l'augmentation du trafic aérien d'Île-de-France. 

SIGNEZ LA PÉTITION

Soutenez cette initiative et signez la pétition en cliquant ici.