L'histoire vraie d'un punk converti à Trenet

02 déc.

17 déc.

Culture

01 août 2017

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

Théâtre musical

Un beau jour du début des années 80, alors qu'il a 22 ans, le punk Zoon Besse quitte son groupe, "Double Zéro", pour chanter du... Charles Trenet. Si le revirement fait sourire, il est véridique. La preuve : on retrouve notre bonhomme quelques mois plus tard au sein du duo "Zoon et Léo", chanteurs d'amour et d'autres bêtises, perpétuant la tradition des numéros de duettistes des années 30-40 sur le plateau de La chance aux chansons. Du punk à Trenet, n'y aurait-il qu'un pas ? Entre souvenirs d'époque du chanteur-comédien, qui campe son propre rôle, et répertoire du fou chantant revisité du côté rock, le spectacle réussit un joli tour de passe : faire renaître la gravité et la profondeur des textes de Trenet, dont le swing guilleret a marqué la mémoire collective au détriment de sa poésie. Un spectacle aux allures de road movie autobiographique, bandes sonores et images d'archives à l'appui, qui chante et raconte les choix de vie d'un punk romantique avec autant d'humour que de tendresse.

De Guillaume Bardot , Zoon Besse
Mise en scène Guillaume Bardot
Arrangements Pierre-Marie Braye-Weppe
Avec Zoon Besse , Pierre-Marie Braye-Weppe , Guillaume Bardot
Lumières Denis Koransky

Samedi 02 et dimanche 03 décembre à 17h30 // Vendredi 08, samedis 9 et 16 décembre à 20h30// Dimanche 17 décembre à 15h30

Durée 1h10

Théâtre salle Radiguet

  • Tarif plein 16€
  • Abonné 12€
  • Jeune 8€