ICPE VIRTUO (consultation 2017)

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

L’État a organisé une consultation du public sur la demande d’enregistrement formulée par la société VIRTUO INDUSTRIAL PROPERTY en vue d’exploiter une plateforme logistique dans le port de Bonneuil-sur-Marne. Le Maire de Saint-Maur a émis un avis défavorable.

Cette opération est une requalification de friche industrielle. L’installation sera située dans le port de Bonneuil, au sud-ouest, quai du Rancy. Les habitations saint-mauriennes les plus proches sont à 600 m du site. Sur une parcelle de 35 000 m2 appartenant au port, VIRTUO réalisera une plateforme logistique de 18 000 m2. Le futur locataire n’est pas indiqué dans le dossier. Cet entrepôt dit « en blanc » permettra d’accueillir « un large panel d’acteurs de la logistique ». Il n’y aura pas d’atelier de production ou de fabrication. Le site aura une activité de réception et expédition de marchandises. Il s’agira d’entrepôts couverts pour stockage de matières ou produits combustibles jusqu’à 300 000 m3 et d’entrepôts frigorifiques jusqu’à 50 000 m3. VIRTUO livrera le bâtiment à l’horizon 2018.

 

La consultation du public

En raison de la nature de l’activité et des matériaux stockés, ce projet relève de plusieurs rubriques de la nomenclature des ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement). Il nécessite un enregistrement après consultation du public. Organisée par la préfecture du Val-de-Marne, elle a eu lieu du 15 mai au 11 juin 2017. Le dossier technique était consultable en mairie de Bonneuil. Il était possible de contribuer sur le registre déposé à Bonneuil et via une adresse électronique préfectorale.

L’ÉTAT D’AVANCEMENT DE LA PROCÉDURE

  • Le Maire de Saint-Maur a émis un avis défavorable le 7 juin 2017. L’avis détaillé a été annexé au registre de consultation et adressé en préfecture. Il est consultable ci-contre.
  • Dans ce type de consultation, il n’y a pas de désignation d’un commissaire enquêteur. Au vu des observations du public, le préfet du Val-de-Marne statuera par arrêté pour autoriser ou refuser l’enregistrement de cette installation et, le cas échéant, fixera des prescriptions particulières. L’arrêté sera consultable sur le site internet de la préfecture : cliquez ici.
Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?