L'Abbaye

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager
  • Imprimer la page

Le site de l’Abbaye, situé dans le quartier du vieux Saint-Maur, reflète près de quatorze siècles d’histoire.

L’intérêt pour ce lieu s’est concrétisé dès 1924 avec le classement au titre des Monuments historiques de la tour dite Rabelais et l’aménagement d’un square à proximité de celle-ci en 1935. La partie historique du site est acquise par la ville en 1964. En 1988, l’ensemble est classé au titre des Monument historiques.

L'histoire de l'abbaye

L’histoire de l’abbaye de Saint-Maur est complexe et tourmentée. Elle débute en 639 lorsque la régente Nanthilde (veuve du roi Dagobert) souhaite la fondation d’un monastère dédié à saint Pierre, saint Paul et à la Vierge. Ce premier ermitage, appelé alors « Saint-Pierre de Fossez » a pour abbé Babolein. En 868, alors que son trésor a été détruit, le monastère reçoit de l’abbaye de Glanfeuil (aujourd’hui Saint-Maur-sur-Loire) et à l’initiative de Charles le Chauve, les reliques de saint Maur, disciple de saint Benoît. Un pèlerinage, dédié à saint Maur, Notre-Dame des Miracles et saint Babolein, émerge et conduit au XIIIe siècle au changement de vocable de l’abbaye qui devient «  Saint-Maur de Fossez ».

Ces évènements marquent le début d’un âge d’or tant intellectuel, spirituel qu’économique. Des campagnes de reconstruction sont initiées. L’école monastique se développe de même que le scriptorium, atelier où les moines réalisent des manuscrits dont témoignent les pièces exceptionnelles maintenant conservées à la Bibliothèque nationale de  France et à la médiathèque de Troyes.

Lorsque la guerre de Cent Ans éclate au XIVe siècle, l’abbaye est ruinée et connaît dès lors un long déclin. De cette époque, subsiste la tour Rabelais.

Entre 1533 et 1536, l’abbaye est sécularisée puis sert de fort au XVIIe siècle sous la régence de Marie de Médicis. Aux XIXe et XXe siècles, le site passe aux mains de différents propriétaires parmi lesquels Édouard Bourières et le sénateur Adolphe Maujan qui transforment les vestiges. A partir de 1920, la villa Bourières est occupée par les sœurs dominicaines qui la vendent à la Caisse des dépôts en 1958.

Le site fait l’objet tout au long du XXe siècle de nombreuses investigations archéologiques. Des vestiges de nature et d’époque variés, dont la plupart sont conservés au musée de Saint-Maur, témoignent, aujourd’hui encore, de la riche histoire de ce site hors du commun.

Animations

Afin de faire découvrir ou redécouvrir les richesses de l’Abbaye, l’équipe du musée offre tout au long de l’année sur le site de l’Abbaye une programmation variée destinée à tous.

  • Des visites commentées du site sont régulièrement programmées le week-end ou en semaine. Celles-ci présentent au public l’histoire de l’abbaye et son importance pour la ville et ses environs. Cette promenade commentée est l’occasion de sensibiliser les visiteurs aux vestiges encore présents sur le site.
    Des visites commentées sont également proposées aux groupes sur réservation.
  • Pour les scolaires, du primaire au lycée, des visites commentées accompagnées d’un livret, sont organisées sur le site. Des dossiers pédagogiques destinés aux enseignants sont disponibles sur demande. (Réservation obligatoire).
  • À chaque période de vacances scolaires, des ateliers sont programmés sur des thématiques diverses. Un exposé, permettant aux enfants de comprendre les enjeux du sujet abordé et son lien avec l’abbaye de Saint-Maur, est suivi d’une activité pratique. (Réservation obligatoire).
  • « Les rendez-vous de l’Abbaye » : à l’occasion de ces expositions dossier, le musée de Saint-Maur vous invite à la découverte de son patrimoine archéologique. Richesses antiques, médiévales ou modernes racontent l’histoire du site de l’abbaye et plus largement de la ville de Saint-Maur-des-Fossés.
Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?