MÉTRO GPE CHAMPIGNY EIFFAGE 2018

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager

L’État a organisé une consultation du public sur la demande d’enregistrement formulée par la société EIFFAGE Fondations en vue d’exploiter, à Champigny-sur-Marne, une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE). La Ville de Saint-Maur a émis un avis détaillé au regard des enjeux environnementaux.

Dans le cadre des travaux de la ligne 15 Sud du métro souterrain Grand Paris Express, EIFFAGE Fondations est chargée de réaliser (à Champigny) les fondations d’un ouvrage annexe spécifique. Pour les « parois moulées », elle devra produire de la boue de forage « bentonitique » (à base de poudre d’argile et d’eau). L’installation sera située 87 avenue Roger Salengro et fonctionnera environ un an (décembre 2018 à décembre 2019). 

La consultation publique

Organisée par la préfecture du Val-de-Marne, elle a eu lieu du 25 avril au 29 mai 2018 dans les trois communes situées dans un rayon d’1 km autour du site (Champigny, Saint-Maur et Joinville). Dans ce type de consultation, il n’y a pas de désignation d’un commissaire enquêteur. Le dossier était consultable dans les trois mairies et sur le site internet de la préfecture. Il était possible de contribuer par voie électronique sur une adresse préfectorale dédiée et sur le registre déposé à Champigny. Composé de 190 pages, le dossier est encore accessible en cliquant ici. 

L’état d’avancement de la procédure

  • Le Conseil municipal de Saint-Maur a émis un avis détaillé et formulé diverses exigences environnementales le 25 mai 2018. La délibération est consultable ci-contre.
  • Au vu des observations du public (et après avis du CODERST, conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques), le Préfet du Val-de-Marne a pris le 27 juillet 2018 un arrêté enregistrant cette installation (ce qui autorise son exploitation). Il fixe des prescriptions complémentaires et renforcées par rapport aux prescriptions ministérielles applicables à ce type d’ICPE. L’arrêté est accessible sur le site internet de la préfecture.
  • Le Conseil municipal de Saint-Maur a débattu de cet arrêté le 27 septembre 2018. La délibération est consultable ci-contre. 
Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?