Port de Bonneuil : berges amont (enquête 2016)

  • Ajouter à mon bloc-notes
  • Partager

Le projet concerne environ 900 m de rives de la Marne dans le port de Bonneuil. Celui-ci est géré par « Ports de Paris », établissement public de l’État. L’objectif est de stabiliser la berge, restaurer les milieux naturels et favoriser l’accès à la rive.

Selon les tronçons, le projet prévoit soit le maintien de l’existant (avec des travaux d’assainissement végétal), soit la restauration par des techniques uniquement végétales, soit la restauration par des techniques mixtes. Cette réhabilitation nécessite l’abattage d’environ 200 arbres (sur 400) et inclut la replantation d’environ 150 sujets. Une promenade piétonne sera créée, par endroits, en haut de berge (préservant la biodiversité en contrebas). Trois « portes d’entrée » seront requalifiées : le parking proche du site du Bec-de-Canard, l’espace et le parking jouxtant le restaurant d’entreprise « La Caravelle » et l’accès depuis le Hameau du Moulin-Bateau.

L’impact sur Saint-Maur et l’enquête publique :

Le linéaire aménagé est situé sur la rive gauche de la Marne, pour l’essentiel en face du quartier saint-maurien des Mûriers. Les habitants riverains sont concernés par l’impact du chantier, le visuel final et les usages à terme.

L’enquête publique (organisée par la préfecture du Val-de-marne) a eu lieu du 4 avril au 10 mai 2016. En mairie de Saint-Maur, le public a pu consulter le dossier, émettre un avis sur le registre d’enquête et bénéficier de deux permanences du commissaire-enquêteur. Il n’y avait pas de contribution possible par voie électronique.

Le dossier est encore en ligne sur le site de la préfecture en cliquant ici 

Etat d’avancement du projet :

  • Le Conseil municipal de Saint-Maur a émis un avis le 14 avril 2016.
  • Le Commissaire-enquêteur a rendu son rapport le 10 juin.
  • Ports de Paris a adopté le 6 juillet la « Déclaration de projet » (DP) qui acte de l’intérêt général de l’opération.
  • Le Conseil municipal a débattu le 22 septembre au sujet du rapport et de la DP.
  • L'arrêté préfectoral d'autorisation est intervenu le 16 janvier 2017. Il est consultable sur le site internet de la préfecture, dans le même article que le dossier (voir accès ci-dessus).
  • Les travaux devraient durer au total environ 6 mois (fractionnés entre 2018 et 2019). Au 1er trimestre 2018, durant 6 semaines, ont été programmés les premiers travaux préparatoires : démontage de diverses structures métalliques, démolition d'un bâtiment désaffecté, début des séquences d'assainissement végétal (avec débroussaillage et abattage de certains arbres et arbustes, élimination des espèces invasives et des sujets qui menacent la stabilité du talus). A l'automne 2018, seraient prévus la suite des travaux préparatoires sur les espaces verts et le début des travaux de terrassement et d'aménagement. Ceux-ci pourraient se dérouler en continu ou pour partie avant le printemps 2019 et pour partie au 2è semestre 2019.
Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?